Kiné Annuaire, site des kinés et kinésithérapeutes
Le premier site média de la kinésithérapie

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La comptabilité et le juridique. Kine Annuaire "le premier site média de la kinésithérapie". Kiné-Annuaire.fr est un site créé par les kinés pour les kinés.

Frais de voiture pour les kinésithérapeutes : forfait kilométrique ou frais réels ?

Envoyer Imprimer PDF

L'administration a publié le barème kilométrique retenu pour l'imposition des revenus de l'année 2011 qui reste le même que celui utilisé pour les revenus de 2010.

 

Barème kilométrique automobiles 2011 (*)

Puissance
administrative

<= 5 000 km

Kilométrage
5 001 à 20 000 km

> 20 000 km

<= 3 CV

d x 0,405

(d x 0,242) + 818

d x 0,283

4 CV

d x 0,487

(d x 0,274) + 1 063

d x 0,327

5 CV

d x 0,536

(d x 0,3) + 1 180

d x 0,359

6 CV

d x 0,561

(d x 0,316) + 1 223

d x 0,377

7 CV

d x 0,587

(d x 0,332) + 1 278

d x 0,396

8 CV

d x 0,619

(d x 0,352) + 1 338

d x 0,419

9 CV

d x 0,635

(d x 0,368) + 1 338

d x 0,435

10 CV

d x 0,668

(d x 0,391) + 1 383

d x 0,46

11 CV

d x 0,681

(d x 0,41) + 1 358

d x 0,478

12 CV

d x 0,717

(d x 0,426) + 1 458

d x 0,499

13 CV et plus

d x 0,729

(d x 0,444) + 1 423

d x 0,515

d :

distance parcourue

* :

Le barème 2012 sera connu, en principe, au cours du 1er trimestre 2013.

 

Ce barème est utilisé pour évaluer les dépenses d'utilisation d'une voiture :

- Par les salariés du cabinet pour leur remboursement de frais ou déclaration d’impôt personnel,

- Par  l’entrepreneur kinésithérapeute pour ses déplacements professionnels.

Il prend en compte notamment les éléments suivants : dépréciation du véhicule, frais d'achat des casques et protections, frais de réparation et d'entretien, dépenses de pneumatiques, consommation de carburant et primes d'assurances.

Certains frais ne sont pas pris en compte et peuvent, sous réserve des justifications nécessaires, être ajoutés au montant des frais de transport évalués en fonction du barème publié ci-dessus. Il s'agit notamment :

- Des frais de stationnement au sens large (parcmètres, parking de plus ou moins longue durée);

- Des frais de péage d'autoroute ;

- Des intérêts annuels afférents à l'achat à crédit du véhicule, retenus au prorata de son utilisation professionnelle.

L’option pour le barème kilométrique n’est pas toujours judicieuse.

En effet, en plus d’être contraignant par l’obligation de tenir un récapitulatif de l’ensemble des kilomètres parcourus à titre professionnel (date, destination, motif professionnel, nombre de kilomètre), le barème est parfois moins avantageux financièrement qu’une prise en charge direct des frais réels par le cabinet.

Ce cas se produit très souvent lorsque le kinésithérapeute possède un véhicule personnel assez ancien, avec plusieurs kilomètres au compteur. Ce type de véhicule nécessitant des frais d’entretiens et réparations onéreux, le barème ne vient pas suffisamment compenser.

Car le barème est le même quelque soit l’ancienneté du véhicule.

Souvent, la location ou l’acquisition du véhicule par le cabinet parait plus pertinente pour que le cabinet prenne en charge les frais associés.

Attention au risque fiscal

Inutile d’acheter un véhicule par le biais du cabinet si vous ne justifiez pas de déplacements professionnels … les frais ne seront pas déductibles en cas de contrôle fiscal.

C’est pourquoi votre expert-comptable pourra vous aider dans votre choix, car en dehors de l’aspect financier, il faut aussi considérer l’aspect fiscal … .

Consultez les barèmes kilométriques applicables aux automobiles et aux deux roues à la rubrique "chiffres "- "fiscal- barème kilométrique" du site Internet du Cabinet.

 

Fabien GAUTHERON

Expert-comptable – Associé

Inscrit au Tableau de l’Ordre de Lyon Rhône-Alpes