Kiné Annuaire, site des kinés et kinésithérapeutes
Le premier site média de la kinésithérapie

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

La place de la kinésithérapie respiratoire dans le traitement de la bronchiolite du nourrisson

Envoyer Imprimer PDF

Introduction

En avril 2012, j’ai effectué un stage hospitalier dans un service de pédiatrie. Les patients étaient pour la plupart des nourrissons atteints de bronchiolite. Ils bénéficiaient tous de séances de kinésithérapie respiratoire (KR) une à deux fois par jour. Leur état respiratoire s’améliorait quotidiennement, confirmé par l’augmentation du Score d’Encombrement des Voies Aériennes (SEVA) (voir annexe I) [1], évalué par les masso- kinésithérapeutes (MK) après chaque séance. Deux des techniques kinésithérapiques utilisées, l’expiration lente prolongée (ELP) et l’accélération du flux expiratoire (AFE) – ou expiration forcée (EF), provoquaient des réactions vives chez les enfants, qui criaient et se débattaient. Certains devaient même être maintenus par un tiers pour que la séance puisse se dérouler entièrement. Il m’est donc apparu que plus le nourrisson était grand, plus ces techniques étaient difficiles à appliquer. Les parents étaient prévenus des risques de pleurs. Certains assistaient à la séance pour soutenir et rassurer leur enfant, d’autres préféraient sortir de la chambre pour s’éviter une épreuve pénible, ou ne pas interférer dans le déroulement de la séance. La plupart des parents considéraient la KR comme une intervention éprouvante mais nécessaire.

Cela m’a conduite à m'interroger sur ma pratique professionnelle :

  • ·  L’enfant souffre-t-il lors de l’application de ces techniques ?
  • ·  Leur efficacité permet-elle de placer au second plan l’atteinte portée à l’enfant ?
  • ·  Finalement, la KR aide-t-elle à guérir la bronchiolite du nourrisson ?

Il existe d'ailleurs dans la littérature une controverse sur l’efficacité des techniques de KR et donc leur utilité. Elle met en question la place du kinésithérapeute dans le traitement de la bronchiolite du nourrisson. Ce mémoire a pour but d’analyser les études publiées qui concernent l’ELP et l’AFE. Pour aborder cette étude, il convient de contextualiser le sujet.

Lire la suite du mémoire : La place de la kinésithérapie respiratoire dans le traitement de la bronchiolite du nourrisson

Leslie Maillot